Voici mon journal de voyage en ligne. Suivez-moi dans mon aventure au Royaume-Uni.

Monday, 17 October 2011

Escapade à Oxford

En fin de semaine passée, j’ai fait mon premier petit voyage à l’extérieur de Londres. Ma colocataire et moi avons pris le train à la gare Paddington pour nous rendre à Oxford qui est à environ une heure de ma nouvelle ville. L’un des avantages du transport en Europe, c’est le coût. Pour seulement £23 j’ai pu obtenir un aller-retour. Paraît-il que si l’on réserve longtemps à l’avance, le prix est moins élevé! Prendre le train était différent de ce que je connaissais avec Via Rail. Ici, nous n’avions pas de de siège et ni d’heure attitrés. Pour ce qui est du retour, le billet était valide jusqu’au 14 novembre prochain. C’est assez pratique merci surtout si on manque notre train.

En me rendant à la gare ferroviaire, j’ai pris l’autobus à deux étages et bien sûr, je suis allé m’asseoir au deuxième étage. C’est vraiment étrange comme sensation, surtout quand le trafic est à l’inverse et qu’on est si haut.

Ce qui m’a frappé le plus en arrivant à Oxford, c’est l’architecture. C’est tellement ancien et bien préservé. Je suis certain qu’il y a tous plein de secrets de cachés dans la ville. On retrouve plusieurs styles architecturaux à Oxford et il n’y a pas de mots pour décrire comment j’étais impressionné. On se croyait à une autre époque, il ne manquait que les calèches. La plupart des bâtiments sont de couleur jaune doré et ils sont très impressionnants.

L'architecture des bâtiments d'Oxford

Pour les fans d’Harry Potter, je sens que vous allez être jaloux. J’ai vu plusieurs décors qui ont servi à créer l’école fictive qu’est Poudlard. Premièrement, je suis allé à la Bodleian Library, une bibliothèque vieille de 400 ans et c’est bien celle-ci qu’on voit dans le film et j’ai vu le décor de la section interdite dans le film. Le monsieur de la visite guidée nous a montré l’endroit précis où Harry a retiré un livre de la tablette dans le premier film et le livre s’est mis à hurler. J’étais tellement content d’avoir eu la chance de voir ça. La bibliothèque bodléienne est immense et le guide nous a raconté qu’il y a toutes sortes de livres rares et anciens, certains sont des documents datant d’Égypte antique et il y a également une copie d’une des bibles de Gutenberg (l’inventeur de la presse à papier). Deuxièmement, j’ai pu visiter un endroit qui s’appelle Christ Church & College et là j’ai vu les couloirs de Poudlard, la salle à manger et des escaliers (non les escaliers ne changent pas d’étages comme dans le film). À l’extérieur du bâtiment, il y a un petit parc et une petite rivière. C’est de toute beauté, car il y a tout plein de canards qui s’approchent tout près de nous et des gens sont passés dans une espèce d’embarcation qui fait penser aux gondoles de Venise. Les arbres sont différents de ce que j’ai l’habitude de voir, ils sont très majestueux et avec la rivière, c’est incroyable. Je me suis dit que ça ressemblait à un décor de peinture impressionniste. C’est dans des journées comme celles-ci que je suis content d’avoir choisi la Grande-Bretagne comme pays.

Cour intérieure de la bibliothèque bodléienne

À l'intérieur du bâtiment qui contient la bibliothèque, pièce ayant servi au tournage du film Harry Potter

Il y a un endroit que je voulais voir absolument, car je l’avais vu à plusieurs reprises dans des livres et dépliants. Je peux vous dire que j’ai été servi. Cet endroit, c’est la Radcliffe Camera (nom assez intéressant en considérant que c’est aussi le nom de famille de l’acteur qui joue Harry Potter). C’est un bâtiment circulaire au cœur de la ville. Juste en face de la Radcliffe Camera, il y a une église, The University Church of St. Mary The Virgin et c’est possible de monter dans la tour. C’est vraiment  particulier comme endroit, il y a toutes sortes de gargouilles et dans la tour c’est tellement étroit! Une seule personne à la fois peut monter les escaliers (donc imaginez-vous ce que ça fait quand vous montez et que vous rencontrez quelqu’un qui veut descendre) et c’est la même chose quand on veut circuler en haut de la tour. C’est étonnant que ça soit ouvert au public tellement il y a peu d’espace, mais je suis content que ce soit le cas. On a une très belle vue sur la ville. Il y a aussi une partie de l’église qui est un restaurant, le Vaults & Garden Cafe et c’est un délice. Nous y sommes allés dîner à deux reprises et nous sommes revenus pour prendre le thé en après-midi. Vous devez probablement vous dire que c’est excessif, mais il faut être là pour comprendre comment c’était spécial et délicieux. Tout bon thé doit se prendre avec un scone, de la clotted cream (une espèce de crème qui ressemble à de la crème fouettée, mais plus épaisse) et de la confiture. Pour ceux qui me connaissent, vous êtes probablement surpris de voir le mot confiture, mais détrompez-vous, je ne mettrais jamais cette horreur sur mes scones. Alors, je ne mets que ma portion de clotted cream (à se rouler sur le sol). Quand tous ces ingrédients sont mis ensemble, on appelle le tout Cream Tea. Ma colocataire a eu le bonheur de découvrir les scones et maintenant elle est tombée dans l’enfer de cette drogue, si on peut appeler cela ainsi. En ce qui me concerne, j’étais content de prendre mon premier Cream Tea en Angleterre. Le tout est évidemment servi avec des petits carrés de sucre et avec du lait.
Moi devant la Radcliffe Camera   

Scone avec Clotted Cream et confiture

Nous voulions passer la fin de semaine à Oxford, donc il a évidemment fallu se trouver un endroit pour dormir. Notre choix (surtout notre portefeuille et la disponibilité des hébergements) s’est arrêté sur le Westgate Hotel. Je n’ai pas été très épaté par la qualité de l’hôtel, mais au moins nous avions chacun notre lit et le déjeuner était inclus et délicieux.  On a eu droit au traditionnel bacon, œufs, saucisse et rôties, le tout avec une bonne tasse de thé. 

La deuxième journée du petit voyage, mon appareil photo a rendu l’âme. Pour une raison qui m’est inconnue, lorsque je prends une photo, on dirait qu’il manque des pixels. La seule fonction qui marche toujours, c’est filmer. Étant donné que c’était mon seul moyen de garder des souvenirs, c’est ce que j’ai dû faire. Heureusement que ma colocataire a bien voulu prendre des photos pour moi. Il faut maintenant que je me procure un nouvel appareil photo et je n’ai pas envie de payer une fortune. Je vais voir ce que je vais faire.

Oxford est rempli de petites boutiques, ce qui lui donne un certain charme. J’ai eu la chance de voir la boutique qui a inspiré Lewis Carroll pour Alice au pays des merveilles. C’est assez charmant. Bien sûr, il y a les boutiques avec toutes sortes d’articles écrit Oxford dessus. Bon touriste que je suis, il me fallait absolument quelque chose et j’ai trouvé. Je suis tout fier de mon petit agenda Oxford et de ma petite épinglette avec le logo de l’université. Ce voyage valait vraiment le coup et je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi beau.                                                  

No comments:

Post a Comment